Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le final du CAP | Page d'accueil | Stage découverte »

05/11/2008

Une amie nous a quittés

20071111_004b.jpgParce que nous avons côtoyé sa gentillesse, sa débrouillardise, un esprit volontaire, une intelligence curieuse toujours en éveil, n'hésitant pas à apprendre pour progresser encore, nous rendons hommage à Ghislaine, une jeune femme courageuse essayant de concilier les contraintes de sa vie privée et les exigences du savoir, pour l'amélioration de soi au bénéfice des autres.


Ghislaine était la générosité même, nous n'oublierons pas ses multiples participations à la convivialité du club. Son sourire et son intérêt à l'égard de chacun nous manqueront terriblement.


Nous pensons à elle, à son mari, à sa sœur, mais avant tout à Adrien et Sabrina.

En sincère témoignage de sympathie de la part des membres de l'Echiquier de Fontaine le Port.

Gaston

20:57 Publié dans Info-Com | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ghislaine MARTINS nous a quitté brusquement vendredi dernier,
victime d'un accident de la route.

Ses obsèques seront célébrées ce vendredi 7 novembre à 10 h à l'église de Fontaine le Port.

Une gerbe sera offerte par l'association de la part de ses amis du cercle d'échecs.

Pour les adhérents qui souhaitent témoigner de leur sympathie à la famille
une enveloppe sera mise à disposition au club ce samedi.

Écrit par : Gérard | 05/11/2008

Je connaissais Ghislaine encore moins que beaucoup d'entre vous, mais les qualités mises en avant par Gaston, la gentillesse, le courage, la curiosité, elle les portait sur le beau sourire de son visage. Sa disparition brutale, c'est une partie d'échecs bien lancée et intéressante, dont les pièces sont soudain renversées par la chute d'un ballon et où l'on ne sait plus retrouver la position. C'est triste, c'est injuste.

Nous sommes tous atteints. J'ai une pensée particulière pour ses enfants, bien jeunes pour subir la souffrance d'un tel arrachement, et toute sa famille.

Olivier

Écrit par : Olivier ANGEL | 07/11/2008