Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rendez-vous du BLITZ-reportage | Page d'accueil | Soirée jeux de société »

16/12/2008

Nationale IV ronde 3

Dimanche 14 décembre dernier l'échiquier de Fontaine le Port recevait Arcueil pour la 3ème ronde de Nationale IV. Retrouvez dès maintenant le reportage de notre capitaine. (Des photos viendront très rapidement compléter ce reportage).

Une occasion ratée ? Arcueil II l’a emporté par 5 victoires contre 2 et une nulle, mais le combat resta longtemps indécis. La moyenne ELO était globalement comparable (environ 1760), avec toutefois un net déséquilibre au bénéfice de l’adversaire sur les échiquiers 4 et 5 (Gérard et Yves) compensé par un avantage marqué aux premier et dernier échiquiers (Pekka et Olivier).


Logiquement, donc, Pekka et Olivier l’ont emporté. Gérard est parvenu à obtenir un nul méritoire et mérité contre un 1906, tandis que les autres connaissaient la défaite.

Nationale IV R3_20081214_007.JPGAu premier échiquier, Pekka nous offrit un début de partie passionnant, lançant 3 pions du centre, e4, d4 et c4 à l’assaut des pièces ennemies exposées aux fourchettes.  Les Noirs étaient soumis à la question, réduits à mettre leur roi en f8, alors que les Blancs faisaient le grand roque.  La poussée blanche en e5 provoqua une très longue réflexion de l'adversaire, car la prise par le pion d6  était impossible, du fait du vis à vis de la tour blanche et de la dame noire et il fallut se résoudre à jouer d5. Mais le clouage sur d5 resta le thème décisif de la partie, l'attaque sur la dame cachant et préparant l'attaque sur le roi.

Avec les Noirs, Sylvain abandonna la qualité et deux pions, mais disposa longtemps de sérieuses chances de contre-attaque sur le roi blanc et il avait l'initiative. Sa dame, son cavalier très actif,  sa tour en g8 et ses deux pions avancés h et g assuraient une coopération efficace, allant jusqu'à créer un réseau de mat. Hélas, les Blancs réussirent à  forcer l'échange des dames et la résistance de Sylvain ne fit que retarder l'échéance.

Marc Plaisant a joué comme à son habitude une partie plaisante, défendant avec beaucoup de sang-froid une position assez compromise. Les Noirs avaient réussi à pousser leur pion jusqu'en f2 et ce ne fut pas simple que de le prendre. Par la suite, il dut négocier une fin de partie délicate, où ses pièces jouaient très bien ensemble, mais avec un retard matériel d'un fou pour un pion. Il n'y eut pas de miracle, ni de faute grossière de l'adversaire et Marc perdit la partie.

Gérard, négligeant sa faiblesse Elo relative, ne s'en laissa pas compter et réussit assez tôt à installer durablement une tour en 7ème et l'on fut même étonné que cet avantage ne lui apportât pas la victoire.  Grand seigneur, et fin connaisseur des lois de l'hospitalité, il renonça à humilier son adversaire et accepta la nulle.Nationale IV R3_20081214_010b.jpg

Yves était dominé sur le papier ; il le fut aussi sur l'échiquier, ne parvenant pas à contester la main-mise de l'adversaire sur la partie.  Il n'est pas coutumier de ce genre de situation, cela s'appelle une leçon !

Certes, Michel avait réussi à enfermer le fou de son adversaire, mais il avait concédé la qualité et sa paire de fous ne suffit pas à compenser ce retard. La perte de la partie n'est donc pas étonnante.

Marc Ferry acquit rapidement une avance de développement importante, dont il ne put pas exploiter les possibilités. Ses tours doublées sur la colonne e semblaient inoffensives, comme s'il s'agissait de crocs limés. Bref, la situation fut longtemps égale et dépourvue d'inspiration, jusqu'à ce qu'une erreur en finale permette l'échange des tours restantes et une position avantageuse pour l'adversaire. Dommage !Nationale IV R3_20081214_009.JPG

Olivier avait  tout à perdre et rien à gagner, car "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", (Corneille) mais même contre un jeune 1300 inexpérimenté, il faut assurer. Mission accomplie, donc !


Notre situation devient préoccupante, avec 3 défaites lourdes en 3 matches. Je reviendrai dans quelque temps sur nos perspectives. Il faut espérer que le retour de Maxime apportera ce qui nous manque encore.

Bonne semaine à tous et à bientôt,

Olivier