Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les échecs et les arts | Page d'accueil | Le retour du championnat interne! »

06/02/2012

Dicton Portifontain: En ce mois de février tu débuteras premier :)

Après les tournois individuels de ces derniers weekends, retour à la compétition par équipe.

LUCAS-VAN-LEYDEN-THE-GAME-OF-CHESS.JPG

Alors que le thermomètre n'arrivait pas à atteindre les valeurs positives, notre vaillante équipe portifontaine réunie dans notre local a su, derrière les vitres embuées, faire preuve de suffisamment de force collective pour l'emporter avec un tout petit point d'avance qui nous permet de prendre, très provisoirement, la tête de notre groupe! 

Pl. Equipe Pts j. d. p. c.
1 Fontaine le Port 11 5 0 12 12
2 Grand Echiquier Meaux II 10 4 5 13 8
3 Dammartin en Goêle 10 4 10 16 6
4 Saint Germain Laval II 8 4 -2 9 11
5 Maubuée Gondoire Échecs III 7 3 4 9 5
6 Savigny le Temple III 6 4 -6 7 13
7 La Brie II 4 4 -11 5 16
 
Cher Olivier je te passe à présent la plume...

Certes nous n'avions pas aligné la "dream team", en l'absence de Maxime, Marc Ferry et Gérard, pour nous mesurer ce 5 février à l'équipe de Savigny le Temple III. Il n'en demeure pas moins que nous avons frôlé la défaite. Nous l'emportons sans gloire excessive par 3 victoires (dont 1 par forfait) à 2.

 

Marc Plaisant, au 1er échiquier, fait à nouveau nulle, en dépit de sa supériorité ELO de près de 250 points. Sans complexes, les Noirs lancent leurs pions du roque f et g à l'attaque du champ royal de Marc. Cette présomption suicidaire n'est pas réfutée par Marc, qui manque d'exploiter l'affaiblissement du roque en ne jouant pas un coup de Dame qui aurait été décisif.  Bientôt, les deux pions kamikase menacent de fondre sur le roi blanc et de gagner une pièce ! Marc, habilement, assure la nulle.

Yves a joué avec les Noirs mais plus encore avec nos nerfs. Il s'incline devant un joueur qui lui rendait 100 points ELO, alors qu'il s'était bâti une position très avantageuse et dominatrice. Yves a d'abord réussi à placer un de ses fous au coeur du dispositif ennemi en b2, sur une case forte défendue par son pion en c3. De leur côté, les Noirs souffrent d'un jeu passif avec des pièces dépourvues d'activité et mal placées. Ce n'est qu'au 28ème coup, (est-ce l'expression d'un doute existentiel ?) qu'Yves place sa banderille f5, habituellement jouée au 1er coup, et sa pression sur le centre et l'aile roi se fait fortement sentir avec une Dame entreprenante, le doublement des tours sur la colonne f et la menace d'activation d'un fou en embuscade. Sa domination est renforcée par la mise hors jeu de 3 pièces de l'adversaire sur l'aile Dame, une tour, un fou, un cavalier. Au 31ème coup, Yves aurait pu envisager soit Tfd8 (menace de s'installer en d2 et chasser la Dame, avec menace sur le roi) soit, (préconisation de Marc) recycler le fou b2 en le plaçant en c1 avec un échec à suivre ! Au 33ème coup, Yves, grand seigneur, néglige la reprise du cavalier, pour une menace sans doute réfutable par 34 g4 !?

FLP SM1 201202 007.jpg












Avec une belle application, Yves a ainsi détricoté la position gagnante qui était la sienne et il finit par rendre les armes. Dommage, car, il avait réalisé une bien belle partie !

Daniel gagne en 20 minutes sans coup férir au 3ème échiquier. Il pourrait reprendre à son compte la formule laconique de Jules César, après sa victoire en Gaule (52 AC) : "veni, vidi, vici" (je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu !)

Thierry fête son retour à la compétition par un triomphe qui n'entame pas sa modestie légendaire (dur de rester dans l'ombre de son oncle, un grand-maître russe !). Quasiment une miniature, l'adversaire étant resté aveugle à la menace d'un mat en deux coups ! 

FLP SM1 201202 004.jpg

 Gaston, pourtant très bien parti face à un très jeune représentant de Savigny, donne sa Dame et d'autres pièces et perd rapidement sa partie. Dommage !


Au 6ème échiquier, nous gagnons par forfait !


Les grands froids et la neige pelliculaire de ce 5 février ne nous auront pas fait perdre le match ni le Nord ! Notre compteur affiche donc 3 matchs gagnés pour 2 perdus. Un classement honorable ?

Commentaires

Fontaine forever !
Vive nous !!

Écrit par : Thierry | 06/02/2012

Petite rectification : je n'ai pas (je cite) "habilement, assuré la nulle" (fin de citation) mais j'ai accepté la proposition que mon adversaire me fit en avançant son pion en g4. Proposition que j'acceptai avec une certaine couardise, il faut bien l'avouer !

Écrit par : Marc P. | 06/02/2012

Bravo pour la qualité des commentaires!! En fait pour expliquer mon niveau de concentration sur cette partie...je n'ai même pas regardé la partie de Marc!! et je croyais qu'il avait gagné!! Donc bravo à l'équipe!!
Pour ce qui concerne ma partie les commentaites sont en parfaite cohérence avec la position sur l'échiquier entre les 31 ème et 34 ème coup: en fait 3 choix s'offraient à moi: recycler le fou (idée de Marc), occuper la colonne d qui venait de s'ouvrir ou enfin poursuivre l'attaque sur la colonne f en profitant de l'activité de mes pièces sur cette colonne d'une part et de l'inactivité de 3 pièces blanches. C'est le choix que j'ai fait compte tenu de l'apparente simplicité du plan par rapport au temps qu'il me restait (entre 5 et 10 minutes). Mon adversaire par 36. TXf3 ? au lieu de gXf3! m'offrait une position de nulle (malgré mes 2 pièces de retard) que je ne sus saisir. En effet il fallait continuer sur la colonne f (mon plan ....tout simplement) par 36....Txf3! (la nulle par répétition suite à des échecs possibles avec la Dame arrive rapidement) en non 36 ...Dg5?? qui perd la partie suite aux échanges qui suivent (j'ai tout simplement pas vu le coup défensif De1 des blancs... En tout cas une partie riche avec des coups douteux....qui permettent une analyse intéressante que nous pourrons partager sur l'échiquier!!

Écrit par : Yves | 11/02/2012