Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2008

CAP au CAP reportage

Une semaine au Cap

Le Cap d'Agde_20081026_004.JPGLe tournoi du Cap d’Agde est un rendez-vous prisé pour les joueurs qui aiment à marier soleil, compétition, détente, qui aiment à croiser les meilleurs joueurs et joueuses de la planète
Cette année Gérard a choisi de participer à l’OPEN du Cavalier (réservé aux joueurs de élo 1700 à 2100).

Samedi 25
La première ronde n’était pas prévue pour durer. Avec un adversaire classé à 1929 élo, Gérard se demandait à quelle sauce il allait être mangé. Mais dès les premiers coups il entrait dans le même type de partie que celle qu’il avait perdu en Nationale IV le dimanche précédent. Une chance !!! Son adversaire d’alors ne lui avait donné qu’un conseil : « ayez un jeu moins timoré » !!! Qu’à cela ne tienne. La recette était simple, il n’y avait qu’à l’appliquer. Ce qui fut dit fut fait. Après un peu plus de 4 heures de jeu et après avoir été nettement dominé durant toute la partie, son adversaire demanda grâce.Le Cap d'Agde_20081025_003.JPG

Dimanche 26
Gagner c’est bien …. Mais il faut s’attendre à avoir un nouvel adversaire qui a fait de même. La ronde 2 l’adversaire affiche un classement élo à 1906. Même pas peur !! Quelques 3 heures de jeu plus tard Gérard arrive à prendre un léger avantage (1 pion !) … mais la position amène au nul. Chacun des joueurs est satisfait de partager le point.
Le lendemain sera exceptionnel puisque 2 rondes sont au programme. Dure journée en perspective.


Lundi

Le Cap d'Agde_20081027_009.JPG


A la table 40, Gérard attend son adversaire de pied ferme. La partie s’engage, vive, violente, rapide. Gérard est à la peine. Mais très vite il rétablit l’équilibre et le jeu se calme pour longtemps… au point de faire 2 propositions du nul à son adversaire. Mais quand l’autre refuse il ne reste qu’à chercher des solutions de gain …. Ou à commettre la faute impardonnable ! C’est cette dernière option que choisi Gérard. Il doit abandonner.

A suivre .... il y a 9 rondes

Faites vos commentaires en directs sur le site

19/10/2008

Nationale IV première ronde

N IV R1_20081019_003.JPG


Ce dimanche 19 octobre, le match était loin d’être gagné d’avance, dans cette 1ère ronde N4, qui nous opposait au PUC. Sauf sur les deux premiers échiquiers où Sylvain et Marc (Plaisant) avaient un Elo à peine inférieur à celui de leur adversaire et les deux derniers, où Olivier et Marc (Ferry) avaient a-priori un petit avantage, sur les quatre tables intermédiaires nous étions lourdement pénalisés.

Dès 16h30, Gérard s’incline, ayant fait mordre la poussière à deux de ses pièces dont la Dame …

Marc Plaisant, qui inaugurait son retour dans la compétition, perd un pion du centre, qui lui sera fatal.

N IV R1_20081019_018.JPGSylvain, toujours solide, ne s’en laisse pas compter et obtient l’égalité. Yves offre un beau spectacle avec des attaques dangereuses tant pour les Blancs que pour les Noirs. A noter une innovation théorique majeure d’Yves, qui mérite le respect et qui connaîtra à n’en pas douter une postérité illustre : le développement de la Dame en fianchetto ! Mais, d’un cheveu, l’attaque de son adversaire arrive la première à destination. Hélas !

Michel fait longtemps bonne figure avant d’abandonner la «qualité».

Quant à Olivier, il arrive, comme trop souvent, à monter une attaque violente sur le roi ennemi, sans parvenir à obtenir davantage … qu’un pion en moins. Cherchez l’erreur ! Bref, il doit s’estimer heureux de sauver la nulle.

Bonne semaine à tous,

Olivier
Le capitaine de N4

Retrouvez les photos du match

18/10/2008

solutions diagrammes

Solution diagramme 1

Le cavalier c prend en e4, ce qui donne un avantage d'un pion aux blancs:

9.Ccxe4-CxC

10.CxC-Cc6

11.Cg3

 

carré noir.png

 

 

 

 

 

 

 

Solution diagramme 2

Il fallait bien bouger le cavalier mais où?

Fritz propose 19.Ch5-Fe7 20.Cxg7?!... A méditer ;)

 

carré noir.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Solution diagramme 3

le pion d4 prend en c5 (gain d'un pion). La reine noire ne peut prendre le cavalier sous peine de mat!

 

carré noir.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Solution diagramme 4

  L'unique solution pour éviter une situation compliquée est 24.De4!

Il m'a fallu une bonne dizaine de minutes pour le voir...  :(

 

carré noir.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 Solution diagramme 5

 Solution:26.Fxg7?!

car si le roi prend g7, alors les blancs jouent Cf5!

image5.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carré noir.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Solution diagramme 6

si 29. Th3-Dc7 alors

30.Txh7-Rxh7 

31.Dh4+-Rg8

32... A vous de conclure!

04/10/2008

Lu pour vous

Il fut une époque, où les bons livres d’échecs en français ne se bousculaient pas sur les étagères des librairies spécialisées. Hormis ceux de Pachman ,Euwe, ainsi que l’incontournable « Art du combat aux échecs » de Bronstein, il fallait se tourner vers la littérature anglaise, voir russe.

L’éditeur montpelliérain Olibris a eu la bonne idée de traduire, en 2007, le livre du MI John Watson  « Maîtriser les ouvertures ».

Qu’on ne s’y trompe pas! Ce n’est pas,comme l’indique le titre, un énième livre sur les ouvertures.

L’ouvrage est constitué de deux parties distinctes. La première partie, la plus intéressante, constitue le premier quart du livre. Dans la seconde partie, l’auteur aborde les débuts ouverts et semi– ouverts.
Un second tome vient d’être édité, celui-ci traitant les débuts fermés.

Mais revenons à cette première partie. L’auteur y décrit les principes fondamentaux sur lesquels reposent les ouvertures et, d’une manière plus générale, une partie d’échecs. Quel est, en effet, l’intérêt d’apprendre par cœur les vingt premiers coups de la variante classique de la Française, si on ne sait pas sur quoi ils reposent.


Dans un premier chapitre, Watson nous parle de ce qui caractérise une ouverture: le centre, le développement, etc…

Ensuite, l’auteur nous entraine sur les caractères positionnel de l’ouverture:case faible, case forte etc…

Vient le chapitre le plus intéressant :  « la signification de la structure ». Je conseille fortement à tout joueur, quel que soit son niveau, de bien s’arrêter sur ce chapitre. Watson nous parle des pions: pions isolés, doublés, pendants, l’importance de la structure de pions, chaîne de pions etc…

Puis vient le chapitre intitulé « la pollinisation croisée »! Mais celui là, je vous laisse le découvrir.


Enfin, argument implacable pour lire ce livre:la traduction est de François-Xavier. Ce n’est pas une bonne raison, ça ?

Eric

Comment accéder à la bibliothèque du club ?.